Powered by Easy Portail © LSC

Que signifie le mot Yoga ?

Yoga est un terme sanskrit (langue sacrée et littéraire de l’Inde ancienne) qui, comme souvent en sanskrit, a plusieurs significations : attelage, méthode, union, concentration.

 

Il vient de la racine « jug », « relier », qui a donné en latin Religare : relier - joindre – unir.

L’image du char tiré par des chevaux (c’est-à-dire un attelage) est souvent utilisée dans les textes védiques pour symboliser le Yoga en tant que voie de recherche spirituelle. Le char est maîtrisé par le cocher qui tient les rênes et dompte les chevaux.

 

doigtsLes origines du Yoga sont très lointaines. En effet, une forme de Yoga existait probablement déjà durant le troisième millénaire avant notre ère. Des fouilles archéologiques dans la vallée de l’Indus ont d’ailleurs permis de mettre au jour des sceaux sur lesquels figure un personnage dans la posture assise classique du Yoga et de la méditation. On peut donc dire que le Yoga est authentiquement indien.

 

Le Véda, nom donné aux textes sacrés et religieux les plus anciens de l’Inde, et dont le contenu a été amené par les tribus aryennes venant d’Asie centrale, était loin des préoccupations du Yoga. Ces textes sont en effet surtout constitués d’hymnes et de prières adressés aux dieux du panthéon indien. Cependant, la culture aryenne et celle des autochtones se sont influencées l’une l’autre. C’est de ce mélange qu’est issue la tradition spirituelle, philosophique et religieuse de l’Inde.

 

Les premières allusions explicites au Yoga remontent aux plus anciennes Upanishad que l’on qualifie de « Védiques », notamment la Katha upanishad, dans laquelle on retrouve justement la symbolique du char évoquée ci-dessus.

 

 

Le Yoga en tant que système philosophique et spirituel fait partie des six dharshana ou points de vue de la pensée traditionnelle indienne qui regroupent des systèmes de pensées et de pratiques.

 

Le Sâmkhya est un des autres dharshana, et il est généralement associé au Yoga. Leurs conceptions sont proches mais le Sâmkhya a une approche plus intellectuelle alors que le Yoga consiste en une discipline physique (âsana) comprenant le contrôle du souffle (prânâyâma), la maîtrise des sens et la concentration pour tendre vers l’état de méditation appelé dhyâna.

 

ganesh

 

Selon les moyens utilisés pour obtenir le but désiré, différentes disciplines ont été définies :

 

  • Le Râja Yoga ou « Voie Royale », codifié par Patanjali en un recueil de courts aphorismes appelé Yoga Sutra ;
  • Le Karma Yoga : le Yoga de l’action désintéressée ;
  • Le Bhakti Yoga : le Yoga de l’adoration et de l’amour mystique ;
  • Le Hatha Yoga : l’entraînement et la maîtrise du corps ;
  • La Kundalinî Yoga – Yoga tantrique: « serpent », source de toutes les énergies (shakti) se trouvant lovées à la base de la colonne vertébrale ;
  • Le mantrâ Yoga : la récitation de formules sacrées ;
  • Le Jnâna Yoga : le Yoga de la connaissance.

 

 

Quelle que soit la voie poursuivie, l’adepte ne devra pas perdre de vue que l’essence même du Yoga réside dans une expérience intérieure ultime reposant sur une compréhension des valeurs de vie.

 

 

g

En occident, c’est le Hatha Yoga qui est particulièrement connu et pratiqué.

Hatha Yoga signifie effort violent et sa valeur symbolique représente le Soleil et la Lune. Ils sont représentés dans le corps par deux canaux idâ et pingalâ qui encadrent un canal central appelé sushumnâ, tout en s’entrecroisant eux-mêmes et en s’ouvrant l’un par la narine droite et l’autre la gauche. Ceci représente une conception traditionnelle qui depuis l’antiquité védique met en correspondance l’Univers et le Corps ; le microcosme et le macrocosme.

 

Souvent sa pratique est considérée avec erreur comme une gymnastique particulière. Le Hatha Yoga consiste en de nombreux exercices physiques accompagnés d’exercices respiratoires (prânâyâma) destinés à discipliner le corps et les sens pour atteindre la méditation.

 

D’après la Yogatattvopanisad, le Hatha Yoga est constitué de huit membres comprenant : les réfrènements (yama), les disciplines (niyama), les postures (l’âsana), le rassemblement des souffles (prânâyâma ou encore prânasamyama), la rétraction des sens (pratyâhâra), la fixation ou concentration de l’attention sur un objet (dhâranâ), la méditation (dhyâna) et l’état d’équilibre du psychisme (samâdhi).

 

Bhagavad-Gita

 

Le Yoga, tiré des enseignements de Patanjali et des textes traditionnels comme la Bhagavadgîtâ, est une science complète avec des effets physiologiques, psychologiques et spirituels. La pratique posturale, le contrôle du souffle et de la méditation agissent sur le bon fonctionnement du corps et de l’esprit de manière à établir une adéquation entre les pensées et les émotions. Car, c’est à travers ses pensées, ses paroles et ses actions que le pratiquant, dans l’observance de cette discipline complexe et sous la conduite scrupuleuse d’un maître ou d’un professeur expérimenté, chemine vers la quête d’un idéal, but de toute une vie.

 

 

shri_mahesh« Quand les nuages de la crainte, de l’incertitude et de la tension ne semblent pas se disperser et que la vie de l’homme est dominée par la passion, l’avidité, le message du Yoga transperce les ténèbres comme un rayon d’espoir, d’inspiration ».

Shri Mahesh

 

 

 

 

Comment se présente un cours de Yoga, à qui s’adresse le Yoga et quel est l’intérêt d’une pratique ?

 

Ce sont les questions que tout un chacun se pose avant d’entrer dans une salle où cette discipline est exercée. Lors d’une séance de Yoga, l’élève découvrira une atmosphère calme, propice à l’écoute, à l’étude et à la pratique du Hatha Yoga. Un travail d’intériorisation se fera grâce à un enchaînement de postures (âsana), l’apprentissage, la canalisation et la prise de conscience du souffle (prânâyâma) ainsi que l’expérience de la relaxation.

 

S’adonner au Yoga n’a pas pour but de réaliser une prouesse physique mais, au contraire, de vivre la posture en respectant et en acceptant les limites du corps et du mental. Chacun pratiquera donc les postures selon les possibilités qu’offre son corps dans l’instant…

 

eC’est par la relaxation dans la posture que toutes les tensions seront libérées et que se révélera la beauté de l’âsana. Toute la pratique se réalisera autour d’une série d’étirements, de rotations, dans des mouvements bien structurés qui donneront à la séance une dynamique énergétique. Celle-ci aura pour conséquence de brûler toutes les toxines physiques et mentales. Une pratique bien équilibrée, dans un effort contrôlé, permettra donc d’offrir au corps et au mental un état de bien-être et d’équilibre.

 

 

Le Hatha Yoga est une discipline accessible à toute personne cherchant à faire cet apprentissage de soi. Il n’y a donc pas d’âge pour le découvrir. Il n’exige aucune souplesse particulière bien qu’avec le temps, il parvienne à assouplir le corps et l’esprit. Au fur et à mesure de son cheminement, le débutant découvrira l’art de la maîtrise du souffle et, par le biais de cette approche, il percevra ce mécanisme psychosomatique qui est un constant dialogue entre le mental et le physique.

 

Cette prise de conscience permettra ainsi au pratiquant de donner un sens à sa vie, une ouverture d’esprit qui le libérera de toutes les tensions inutiles provoquées par les aléas de la vie.

Si la curiosité ou un sentiment profond vous pousse à franchir la porte d’une salle de Yoga, sachez que cette démarche aura pour seul et unique but la réalisation de la beauté intérieure qui brille au plus profond de chaque être. Cette connaissance de soi ne pourra se produire que par l’effort (tapas) que vous développerez tout au long de votre parcours initiatique.

 

 

« Quand La respiration est instable, le mental est instable .Quand la respiration est stable, le mental est stable et le yogi atteint l’immobilité. C’est pourquoi on doit maîtriser la respiration. »

Hatha-Yoga Pradîpikâ ch2.2